Accueil du site > Brèves > Dénoncer la répression contre l’ASI (Serbie)

Dénoncer la répression contre l’ASI (Serbie)

dimanche 13 mars 2011

L’Etat serbe continue de réprimer l’ASI, section serbe de l’AIT.

On se souvient des manoeuvres du pouvoir pour essayer de condamner des anarchosyndicalistes accusés de « terrorisme international » il y a à peine dix-huit mois : six militants avaient alors été, sans l’ombre d’une preuve, jetés en prison. De plus, trois membres du groupe local de Vrsac de l’ASI étaient poursuivis pour obstruction à la justice (ils avaient protesté contre les incarcérations) et un Croate venu à Belgrade les soutenir s’était vu interdire de quitter le pays pendant plus de six mois. Au jour d’aujourd’hui, des membres de l’ASI ont totalisé plus de 1000 jours en prison, soit près de trois ans. Malgré l’accumulation de mensonges et tous les efforts qu’il a déployés, le pouvoir, face aux protestations tant à l’intérieur des frontières serbes qu’à l’extérieur, s’est vu obligé d’abandonner la partie… officiellement, parce qu’officieusement, les attaques ont repris. Ainsi, le compagnon secrétaire du groupe local de Kragujevac de l’ASI a été attaqué physiquement par la police, sans parler des nombreuses menaces, harcèlements et écoutes policières, tout autant que les menaces et attaques par les groupes fascistes para-policiers.

Manifestement, l’Etat serbe a maintenant changé de stratégie. Ridiculisé sur le plan international lorsqu’il a essayé les persécutions politiques, il change maintenant son fusil d’épaule et tente d’attaquer par des accusations de droit commun. C’est ainsi que Milan S., secrétaire de l’ASI, se voit poursuivi pour « vol de voiture avec effraction et menace ». Une accusation parfaitement calomniatrice mais qui met notre compagnon sous la menace de 5 ans de prison. Il faut savoir qu’en 2006 Milan avait été témoin dans une enquête similaire. Aujourd’hui, 5 ans plus tard, les poursuites ont repris, et Milan est mystérieusement passé du rôle de témoin à celui d’accusé. Mais l’accusation est absurde : Milan ne sait pas conduire et n’a même jamais démarré un véhicule ! Difficile, dans ces conditions d’en voler un. Les flics serbes n’ont pas de chance… ils devraient mieux se renseigner avant de tenter de coller une infraction sur le dos de quelqu’un ! Sinon, ils vont finir par accuser un cul-de-jatte de vol de chaussures de sport…

L’affaire de Milan est la dernière (pour l’instant) attaque dans une série de procès judiciaires menés, les uns après les autres, contre les membres de l’Initiative Anarcho-Syndicaliste.

Pas plus que nous n’avons laissé sans réponse les accusations précédentes, nous ne laisserons les présentes sans leur apporter le démenti public qu’elles méritent. Les responsables serbes doivent savoir que, « partout où ils seront », il y aura des anarchosyndicalistes pour dénoncer et ridiculiser publiquement des accusations aussi absurdes contre nos compagnons.

Article d’Anarchosyndicalisme ! n°122 Mars-Avril 2011

Anarchosyndicalisme ! n°122 Mars-Avril 2011

Voir en ligne : Represija nad ASI se nastavlja !

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Visiteurs connectés : 13

';