Accueil du site > Brèves > Tunis, Athènes, Madrid et Fukushima sont partout

Tunis, Athènes, Madrid et Fukushima sont partout

samedi 15 octobre 2011

Qu’il s’agisse du sacrifice de l’humain sur l’autel de la technique, dans le cas du nucléaire, ou du sacrifice de l’humain sur l’autel des intérêts économiques, dans le cas des spéculateurs et des agences de notation, la situation est toujours la même : c’est une poignée d’ « experts » et de techniciens qui décide de nos vies.

Ils ont d’autant plus de pouvoir qu’ils sont les seuls à prétendre maîtriser des mécanismes rendus volontairement incompréhensibles. Et ils prétendent seulement disposer de cette maîtrise, parce qu’il est évident que nous avons affaire dans le cas du nucléaire à un processus que nul n’est capable de freiner : un développement technique qui nous a échappé au point de rendre possible plusieurs fois la destruction de toute vie sur terre.

Ce pouvoir, qui demeure bien réel du point de vue de ses effets, il faut le leur retirer. Et il est clair que notre réponse doit être la même, face à l’imposture de tous les « experts », y compris les « experts » en politique qui nous gouvernent. Il est clair par conséquent aussi qu’elle ne peut résider dans un combat écologique isolé des autres luttes sociales, combat qui a montré son inefficacité depuis maintenant 40 ans.

Cette réponse ne peut être que le refus général d’une logique de société qui n’est que l’anti-démocratie pure et simple (la société des « experts »), et que nous n’avons que trop subie. Si l’explosion de la centrale de Fukushima a été provoquée par un événement naturel en apparence, elle reste principalement la conséquence de notre soumission à l’ordre et au pouvoir technico-économiques mondiaux. C’est cette logique que le peuple grec est en train de combattre. Et c’est contre celle-là aussi que s’est construit le mouvement des Assemblées Populaires en Espagne. Ce système, nous le subissons tous, et aucune élection n’y changera rien : nous devons apprendre au contraire à reprendre notre destin en main, par l’exercice de la démocratie directe et l’institution des Assemblées Populaires.

C’est à nous-mêmes qu’il appartient de décider de nos vies.

CNT-AIT Toulouse

PDF - 450.9 ko

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Visiteurs connectés : 21

';